La plupart des enfants, dès leur plus jeune âge, adorent entendre des histoires ! Bien sûr, les parents et/ou la famille, commencent toujours par des contes, des histoires inventées, des lectures de livres. Ce sont de "simples histoires".

Raconter-1

    Mais il arrive que certains gamins commencent à poser des questions sur la vie de papa et maman, de grand-père et grand-mère, de tata et tonton.... Et là, est abordée la "vraie histoire" !

Ce qui ne veut pas dire pour autant que l'histoire soit vraie !!^^ C'est aux parents de faire le tri, de dire ce que l'âge est susceptible d'entendre et de comprendre ! C'est aussi en fonction des "non-dits" des histoires familiales, des "lourds secrets" !

J'ai fait partie de ces quémandeurs  !! Et à mon grand plaisir, tant mes parents que ma grand-mère maternelle se sont pliés spontanément à ces demandes.... enfin... quand je n'avais pas l'idée saugrenue de le faire quand ils étaient occupés à une tâche prenante !

Ainsi j'ai saoulé mon père sur ses deux évasions durant la guerre de 40 ! "Je te les ai déjà racontées dix fois !", un peu impatienté ! ... "Oui ! Mais je ne me souviens pas de tous les détails !! Allez, Papa !" ... Alors, je m'asseyais sur ses genoux, et ça repartait pour un tour, où, fascinée par le récit, j'en oubliais de mémoriser les fameux détails !!^^

Quant à ma grand-mère Augustine, dite Gustine, lassée d'être interrogée sur le nom des personnages des photos de son album, elle me répondait, d'une voix lasse et un peu agacée :

"Ma Nène, je m'en souviens plus ! Ce sont des cousins éloignés ! "

Sce Militaire Nice vs 1904- 12

 Faut dire que c'étaient des photos de militaires en Service National, 
qui, traditionnellement, inondaient la parenté de leur photo en habit, 
aussi varié que les divers régiments !  
       

Sce Militaire vs 1900- 11

C'était parfois folklorique, ce qui en "mettait plein la vue". Et en même temps, ils prouvaient ainsi leur sens de bons citoyens, fiers de leur Patrie et de leur Devoir !
Depuis pas mal d'années, je me suis rendue compte, autour de moi, que peu de parents incitaient les enfants à une curiosité familiale... on préférait céder à leurs envies du moment, à la mode du jour...
Et combien de fois ai-je entendu des personnes interrogées, ne pouvoir donner le prénom des grands-parents et encore moins le nom de jeune fille des grands-mères, sans non plus savoir de quelle ville ou région ils étaient !!
Pour moi, c'est comme s'ils étaient nés sous "X" de grands-parents  !! Un drôle de paradoxe par rapport à la quête des enfants adoptés ou orphelins...
Mes récits seront les plus proches possible de ma mémoire, tout en respectant, selon les cas, l'anonymat des protagonistes....