30 décembre 2017

Le laitier

A la période des vacances de printemps et d’été, à la meilleure saison, nous avions le temps et l’autorisation de jouir d’une « grande » distraction : aller chercher le lait à la ferme des Souchon.  Nous y descendions, avec deux ou trois enfants du quartier,  en fin d'après-midi, juste après la grosse chaleur et au moment la traite. Chacun portait son récipient : qui, un pot-au-lait en fer,                    qui, un en émail usagé, ... [Lire la suite]
Posté par Gene Basset à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 décembre 2017

Le noyau

    Eglantine et Marguerite, deux fleurs rustiques.     Eglantine, veuve, sans enfant, jamais remariée. Marguerite, célibataire. Ce furent certainement les deux personnes les plus aimées du Saut-du-Loup, pour leur gentillesse naturelle et par les mille services qu'elles rendaient à chacun.  « Ménagères » de métier, c’est-à-dire, femmes de ménage, elles avaient aussi été cuisinières de la cantine de l’école, située quasiment en face de chez elles ! Hormis ces maigres rétributions, elles en avaient... [Lire la suite]
Posté par Gene Basset à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 novembre 2017

Le banc - Nouvelle

Cette nouvelle est uniquement le fruit de mon imagination !… Je l’ai simplement située à un lieu-dit de Rousson, par affection … Sur le banc de la Placette, quand la clémence du temps le permettait, elles se retrouvaient le soir après le dîner pour papoter : quatre femmes du Saut-du-Loup, liées par quarante ans d’amitié. Qui mariée, qui veuve, qui avec ou sans enfants, chacune avait son vécu et faisait part de ses réflexions à travers lesquelles se dessinait sa personnalité. Sur le banc de la Placette, elles avaient gravé leur... [Lire la suite]
Posté par Gene Basset à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 novembre 2017

Noir et Blanc

J’ai écrit ce texte – poème serait prétentieux ! - vers 1963-1964, d’un seul trait…. Trouver une correspondance avec la chanson de Claude Nougaro, « Armstrong » serait logique, sauf que celle-ci a été commercialisée en 1965 !  Amusant, non ?! Rien n’est noir, rien n’est blanc.Le gris s’est défoncé pour approcher le noir. Le blanc s’est cassé, écœuré de la pureté. L’écru ne pouvait plus passer son temps à s’éclaircir. Moralité : l’aveugle n’a pas besoin de l’arc-en-ciel pour être heureux.    ... [Lire la suite]
Posté par Gene Basset à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 novembre 2017

Ma Cévenne

           Ô ma Cévenne, terre de mes ancêtres, âpre et chaude à la fois comme ses habitants, fière et farouche, conservatrice et révoltée, passionnée...            Ô ma Cévenne, avec tes mamelons rugueux, refuge de nos aïeux issus des vagues d’invasions diverses, qui s’éparpillaient et se retrouvaient à travers l’épaisse trame verte-noire des chênes et des buis, ou la couverture profonde des châtaigniers et des pins.       Ô ma Cévenne, avec tes... [Lire la suite]
Posté par Gene Basset à 10:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,